Uncategorized

Pourquoi bébé refuse de prendre son biberon? Que faire?

4 minutes de lecture
biberon-bébé

Juste après la naissance ou lors de la transition post allaitement, tout parent connait ce moment particulier des premiers biberons du bébé. Malheureusement, parfois, bébé refuse de prendre son biberon et sait très bien exprimer ce refus. Cette situation est évidemment stressante au premier abord. Nous allons dans cet article tenter d’expliquer les raisons qui pousse votre bébé à refuser le biberon. Ensuite, nous proposons quelques astuces pour faciliter la prise de biberon.

Bébé refuse de prendre son biberon, quelles sont les raisons ?

La prise de biberon par votre bébé concerne trois acteurs principaux. Le bébé, le biberon mais aussi le lait. Chacun de ses éléments peut conduire au refus de votre enfant.

  • Maladie. Effectivement si votre bébé est malade, tout peut devenir gênant, y compris se nourrir. Vérifier s’il a de la fièvre dans un premier temps.
  • Distraction. Mettez vous au calme et isolez-vous pour donner les premiers biberons. Rien de pire qu’une télé allumée pour distraire votre bébé et ainsi l’empêcher de manger normalement.
  • Diversification. Après 4 mois, il est possible que votre bébé ne souhaite plus avoir autant de biberons. Evidemment ceux du soir et du matin restent des moments privilégiés pour les parents et le bébé. Mais les biberons de la journée peuvent être remplacées par des premières purées. Votre bébé souhaite peut-être manger comme ses grands frères et soeurs ou ses parents.
  • Chaud. Vérifiez la température du lait. Privilégiez un biberon à temperature ambiante comme en Allemagne ou les pays nordiques ou réchauffez le légèrement. S’il est trop chaud, votre bébé le refusera.
  • Problème de tétine. Chaque tétine est différente. Si votre bébé refuse tous les biberons, il est possible que la tétine lui pose problème. N’hésitez pas à essayer d’autres biberons pour trouver celui qui lui correspond le mieux.
  • Reflux gastro-œsophagien (RGO). enfin, si en plus de refuser le biberon, votre bébé régurgite beaucoup, il souffre peut-être d’un **reflux gastro-œsophagien (RGO)**. Dans ce cas, consultez votre pédiatre

5 astuces pour que bébé prenne son biberon

1. Changez la tétine ou le biberon

Toutes les tétines et biberons ne correspondent pas à tous les bébés. Le premier problème potentiel à controler est le débit de la tétine. SI celui-ci est trop rapide, bébé se sentira « noyé ». De la même manière, si le débit est trop lent, il s’impatientera et refusera le biberon.

Enfin, n’oubliez pas que votre bébé peut préférer une tétine à une autre. C’est particulièrement vrai lors de la transition allaitement vers biberon. Votre bébé aura tendance à rechercher des repères et préfèrera certaines formes de tétine. N’hésitez pas à tester de nouveaux biberons.

2. Accompagnez la transition du sein au biberon

Pour faciliter la transition du sein au biberon, vous pouvez lui donner d’abord votre lait en utilisateur un tire-lait. Au fur et à mesure, vous le remplacerez par le lait en poudre. Autre solution beaucoup plus radicale : laissez le papa donner les premiers biberons.

3. Changez le lait utilisé dans vos biberons

Si votre bébé continue de refuser le biberon, il n’apprécie peut-être pas le gout du lait. Parlez-en à votre médecin mais n’hésitez pas à en changer. Il est aussi possible qu’il préfère un biberon un peu plus chaud ou plus proche de la température ambiante. Chaque bébé possède déjà ses propres goûts. Dans le cas d’un allaitement, il a également développé des habitudes difficiles à changer. N’hésitez pas à investir dans un chauffe-biberon si nécessaire mais une casserole ou un micro-onde peuvent également suffire.

4. Ne stressez pas

Tout parent est stressé lorsque son bébé refuse de s’alimenter. Mais comme pour les nuits, il ressent aussi tout votre stress, vos angoisses et vos joies. Essayez de vous détendre, relayez vous entre parent pour faciliter la transition.

Au final, cette phase n’est que transitoire et l’affaire de quelques jours ou semaines pour que tout rentre dans l’ordre.

5. Consultez votre médecin

Si vous n’arrivez pas à identifier la cause du refus ou être trop stressé par la situation, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.


Vous aimerez aussi