Conseils parents

Acte de naissance, justificatif de domicile, livret de famille : tout sur l’inscription en crèche de bébé !

— 4 minutes de lecture
childrens books 1246675 1920

Bébé arrive bientôt et vous comptez l’inscrire en crèche ? Pourquoi attendre ? Les places sont de plus en plus rares, et donc de plus en plus chères, à fortiori si vous habitez un grand pôle urbain. A bien des égards, vous allez devoir vous y prendre à l’avance… dès votre 6e mois de grossesse, pour éviter toute mauvaise surprise. Dans ce petit guide pratique, on vous propose nos conseils pour trouver une place en crèche pour votre petit bout de chou !

Crèches : il manque 400 000 places d’accueil en France

Trouver une place en crèche… voilà un défi dont seuls les parents mesurent la difficulté ! En effet, face à l’urbanisation effrénée, à l’allongement des trajets entre le lieu de vie et le lieu de travail et à la croissance démographique naturelle, l’offre en matière de crèches semble trouver toutes les peines du monde à répondre à la demande, notamment dans les grandes villes. Comme l’explique le journal Le Point, il manque plus de 400 000 places d’accueil en France. « Ce sont 400 000 bambins qui ne peuvent être accueillis en journée, ni par leurs parents, ni par les quelque 300 000 assistances maternelles qui encadrent déjà 2,7 enfants en moyenne ». Pour vous épargner ce qui peut vite devenir un parcours du combattant, vous allez devoir vous y prendre très tôt.

Prise de contact dès la confirmation de la grossesse, préinscription au 6e mois

Les crèches situées dans les grandes villes acceptent généralement une préinscription pendant la grossesse. Mieux : à Paris, il n’est pas rare de voir les parents prendre contact avec la structure de leur choix au premier test de grossesse positif. Ce sera l’occasion de vous enquérir des modalités d’inscription, des conditions à remplir et des pièces du dossier à constituer. En règle générale, les crèches les plus « courues » commencent à formaliser les inscriptions à partir du 6e mois de grossesse. Cette préinscription devra par la suite être confirmée au moment de l’accouchement, avec un acte de naissance, un certificat de naissance ou tout autre document d’état civil, en fonction des structures. Attention : conformément à la loi en vigueur, les crèches ne peuvent accueillir l’enfant qu’à deux mois révolus. Cela tombe bien, c’est précisément la durée du congé maternité.

Quelles sont les conditions d’acceptation en crèche ?

Vous l’aurez compris, ce déséquilibre entre l’offre et la demande permet aux crèches de se montrer particulièrement sélectives. Dans les grandes villes, certaines structures ont mis au point un système informatisé qui analyse les profils de parents en fonction de critères objectifs. Il s’agit notamment : 

  • L’exercice d’une activité professionnelle, la recherche active d’emploi ou la formation ;
  • Les parents doivent résider dans la commune, voire dans l’arrondissement où se trouve la crèche sollicitée ;
  • Le premier arrivé est généralement le premier servi, toutes choses étant égales par ailleurs ;
  • Les parents de jumeaux et les familles monoparentales sont parfois priorisées.

D’autres critères plus subjectifs peuvent entrer en jeu. Il s’agit notamment de la motivation affichée par les parents. N’hésitez donc pas à multiplier les sollicitations. Il faut également noter que certains éléments peuvent faire pencher la balance. Les enfants nés en juin ou juillet semblent bénéficier d’un avantage manifeste, dans la mesure où la fin du congé de maternité coïncide avec la rentrée. Aussi, les foyers qui disposent de faibles revenus sont généralement priorisés dans les crèches publiques. Enfin, les familles qui ont déjà inscrit d’autres enfants dans la crèche en question voient généralement leurs demandes approuvées, car elles ont déjà satisfait aux conditions d’inscription.

Quelles pièces justificatives pour inscrire bébé en crèche ?

Le dossier d’inscription peut changer en fonction des structures, mais certaines pièces sont communes. Il s’agit notamment d’une preuve de grossesse, comme une copie intégrale d’acte de naissance ou une attestation médicale, d’un justificatif de domicile et d’un justificatif de situation professionnelle, comme une fiche de salaire. Certaines crèches, notamment privées, peuvent exiger d’autres documents, comme les dernières fiches de paie, le dernier avis d’imposition, etc.

Si après la lecture de cet article, vous hésitez encore entre crèche et nounou, retrouvez notre article comparatif.