diagnostic bruxisme

Le bruxisme : les meilleures pratiques pour le diagnostic et le traitement

Le bruxisme est un trouble du sommeil très fréquent caractérisé par des mouvements involontaires de la mâchoire et/ou des mouvements répétés et contrôlés des dents. Il se manifeste le plus souvent pendant le sommeil, mais il peut également se produire à l’état de veille. Les symptômes peuvent inclure des douleurs articulaires, des maux de tête, des saignements des gencives, des problèmes dentaires et une mâchoire endolorie.

Le bruxisme est un phénomène courant qui touche toutes les générations et ne semble pas être lié à un sexe en particulier. Selon les estimations, entre 8 et 31 % des adultes et 5 à 20 % des enfants sont touchés par ce phénomène. Si vous ou un membre de votre famille souffrez de bruxisme, cet article a pour objectif de vous aider à comprendre cette condition et à savoir comment diagnostiquer et traiter ce trouble.

Qu’est-ce que le bruxisme ?

Le bruxisme désigne l’ensemble des mouvements anormaux et involontaires des mâchoires et des muscles crâniens qui peuvent être accompagnés ou non de bruit. Les muscles mandibulaires sont les principaux impliqués et peuvent être contractés simultanément ou séparément. Par conséquent, le bruxisme est divisé en deux formes : primaire (involontaire) et secondaire (volontaire).

Bruxisme primaire

Le bruxisme primaire est le type le plus commun et survient principalement pendant le sommeil. Il est caractérisé par des mouvements respiratoires et musculaires involontaires qui entraînent une serrure et un relâchement incontrôlé des mâchoires. Les patients peuvent ressentir des douleurs faciales et articulaires, surtout le matin.

Bruxisme secondaire

Le bruxisme secondaire est un mouvement volontaire des mâchoires qui se produit lorsque le patient est à l’état de veille. Ce type de bruxisme peut être causé par un stress ou une anxiété extrêmement élevés. Les personnes atteintes peuvent grincer des dents inconsciemment ou faire des mouvements de mastication sans nourriture. Cela peut causer des douleurs à long terme aux muscles de la mâchoire et à la cavité buccale.

Lire :  Comment enseigner la sécurité sur Internet à vos enfants

Quelles sont les causes du bruxisme ?

Les experts n’ont pas encore trouvé une cause unique et spécifique au bruxisme, bien qu’ils aient identifié certains facteurs qui pourraient y contribuer. Parmi eux, on retrouve notamment :

  • Le stress et l’anxiété : des niveaux élevés de stress et d’anxiété sont l’une des principales causes du bruxisme. Une personne peut grincer des dents ou contracter les mâchoires dans des situations stressantes ou anxieuses.
  • Une mauvaise posture ou une posture incorrecte : même si elle n’est pas considérée comme une cause directe du bruxisme, une mauvaise posture ou une position incorrecte peut entraîner une tension musculaire excessive des muscles qui contrôlent la mâchoire.
  • La consommation de certaines substances : fumer, boire de l’alcool et prendre des drogues peuvent augmenter le risque de bruxisme.
  • Certains troubles psychiatriques : certaines conditions psychiatriques telles que la schizophrénie, le trouble obsessionnel compulsif et la psychose maniaco-dépressive peuvent avoir une incidence sur le bruxisme.

Il est important de souligner que le bruxisme peut également être provoqué par la prise de certains médicaments, en particulier ceux qui sont utilisés pour traiter les troubles du système nerveux central et / ou l’anxiété.

Comment diagnostiquer le bruxisme ?

Le diagnostic du bruxisme est souvent difficile car les symptômes peuvent être subtils et non spécifiques. Il est donc important de rechercher activement des signes de bruxisme chez chaque patient. Les patients doivent signaler tous les symptômes associés au bruxisme, tels que les maux de tête, les douleurs faciales et/ou les douleurs articulaires et/ou les douleurs au cou ou à la nuque. En cas de suspicion de bruxisme, un examen physique complet et une radiographie panoramique sont recommandés pour confirmer le diagnostic.

Lire :  Quelle assurance scolaire choisir pour votre enfant en maternelle ?

Quel est le traitement du bruxisme ?

Le traitement du bruxisme varie en fonction de sa cause et de son degré de gravité et peut inclure les mesures suivantes :

  • Modification du mode de vie : la première étape du traitement du bruxisme consiste à modifier ses habitudes de vie ou à adopter des stratégies de gestion du stress. La relaxation et la méditation peuvent aider à réduire le niveau de stress et donc le bruxisme. Il est également important de maintenir une bonne posture durant le sommeil et à l’état de veille.
  • Garder l’air frais : le tabagisme et l’utilisation régulière d’alcool et de drogues devraient être évités car ils peuvent aggraver les symptômes du bruxisme. De même, il est important de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire pour éviter l’inflammation des gencives.
  • Traitement médical : des antispasmodiques peuvent être prescrits pour soulager les douleurs musculaires associées au bruxisme. Un neuroleptique peut également être administré pour réduire l’activité musculaire et le niveau de stress.
  • Appareils dentaires : un appareil orthodontique peut être proposé pour aider à stabiliser et à aligner les mâchoires et les dents. Ces appareils peuvent aussi permettre de réduire les mouvements anormaux et le contact excessif des dents.
  • Thérapie cognitive et comportementale : ces thérapies peuvent aider à gérer l’anxiété et le stress afin de réduire le bruxisme.

Comment prévenir le bruxisme ?

Même si le bruxisme ne peut pas être complètement évité, il existe plusieurs façons de réduire le bruxisme comme pratiquer des activités qui réduisent le stress, comme l’activité physique, le yoga, la méditation, les exercices de respiration profonde, les massages, l’écoute de la musique ou prendre un bain. Limiter la consommation de caféine et d’alcool et avoir une alimentation équilibrée aide également.

A lire également