Comment préparer le gouter de bébé ?

Chez les enfants, le gouter de l’après-midi est attendu comme le messie. Collation légère et pause gourmande, il diffère cependant en fonction de l’âge de l’enfant. Alors, comment le préparer et trouver le juste milieu en fonction de l’évolution de votre bébé ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir.

Dès 6 mois

À cet âge-là, on ne parle pas vraiment de gouter, mais encore de l’un des repas obligatoires de l’enfant. On rappelle que dans les premiers mois de sa vie, bébé est nourrit essentiellement de lait maternel ou de lait en poudre 1er âge ou 2e âge. Aux alentours de 16 h, ce sera donc à nouveau un biberon qui servira de collation à l’enfant. Il sera généralement rempli de 210 mL de lait/eau à adapter en fonction des besoins et de la croissance.

En revanche, c’est à partir de cet âge là que bébé est autorisé à commencer une alimentation variée. Le conseil c’est de lui faire gouter le salé en premier. Le sucré étant plus agréable, il risque de refuser tous les mets salés à l’avenir s’il ne connait que le gout sucré. Par ailleurs, si bébé a encore faim à l’heure du gouter, vous pouvez tout de même opter pour quelques cuillères de compotes bébé.

Dès 1 an

À partir d’un an, la collation prend déjà un peu plus des allures de gouter. Le lait reste l’élément principal. La différence c’est qu’on utilise désormais du lait de croissance dosé en fonction de son âge. À cela se rajoute un produit laitier, un féculent comme du pain ou des céréales et des fruits à croquer, en jus ou en compote. On n’exclut pas de lui donner ses premiers sucres rapides comme du chocolat ou de la confiture, mais cela doit rester occasionnel et très léger.

Certains bébés ont encore tendance à réclamer plus de lait. Dans ce cas, vous pouvez l’utiliser pour préparer une bouillie de céréales, idéale pour lui transmettre tous les nutriments nécessaires à sa croissance.

Dès 18 mois

Dès ses 18 mois, bébé peut ouvrir la composition de son gouter à une alimentation encore plus variée. Les premières tartinent, beurre et fromage peuvent être inclus. Les fruits doivent encore en faire partie, là aussi, toujours en jus, compotes ou fruits coupés. Il n’est pas exclu de préparer soi-même le gouter à l’aide de recettes faites maison. Attention toutefois à ne pas trop augmenter les quantités. À cet âge là encore, les besoins caloriques de l’enfant restent peu élevés.

Dès 3 ans

Bébé a enfin l’âge de profiter du gouter comme un adulte, ou presque. Les diététiciens préconisent donc de lui proposer l’authentique tartine associée à du chocolat et un verre de lait. Les fruits sont évidemment les bienvenus ! Le gouter devient alors indispensable puisqu’il représente près de 15 % des apports énergétiques de la journée.

); elementum leo. eget facilisis consectetur et, non ante.