Sortie bébé

À partir de quel âge l’enfant peut-il s’installer à l’avant d’une voiture ?

4 minutes de lecture
enfant avant

Le code de la route est intransigeant par rapport à l’âge minimal à partir duquel les enfants peuvent se mettre à l’avant de la voiture. Il existe cependant quelques exceptions qui permettent de passer outre le règlement.

Protocole à suivre, rehausseur, sanctions, et bien d’autres détails sur le sujet sont abordés ci-dessous pour vous aider à y voir plus clair.

Quel âge pour faire monter votre enfant à l’avant du véhicule ?

Le verdict est sans appel : tout enfant ayant moins de dix ans ne peut prétendre à une place à l’avant de la voiture. En attendant d’atteindre ce seuil minimal, il devra gentiment se positionner au niveau de la place arrière. Il devrait y siéger en toute sécurité, retenu par sa ceinture qu’il doit impérativement mettre !

Toutefois, nul ne doit oublier que même passé le cap des dix ans, il devra continuer à boucler son ceinturon au niveau du siège passager à l’avant. comme le ferait n’importe quel adulte.

Vous l’aurez donc compris, il ne s’agit pas de demander à partir de quelle taille peut-on monter devant en voiturais plutôt à partir de quel âge, la taille de l’individu n’ayant rien à voir là-dedans !

Il faut garder en tête que comme c’est le cas partout en Europe, les régulations sont très strictes par rapport au transport des enfants en bas âge.

Tout cela s’inscrit dans le cadre de leur protection. En effet, les études statistiques tendent à prouver que les enfants placés en banquette arrière auraient plus de chance de survie par rapport à ceux en siège avant dans le cas d’un accident de voiture.

Quelles sont les exceptions à la règle pour monter à l’avant de la voiture ?

Il suffit de se pencher quelque peu sur le code de la route pour déduire les trois exceptions au règlement. Elles permettent à l’enfant de moins de dix ans de monter à l’avant de la voiture :

  • Le véhicule n’est pas bien équipé.
  • La banquette arrière n’est pas utilisable.
  • L’enfant est installé au niveau d’un siège-auto homologué.

En effet, la voiture peut ne pas disposer d’une banquette arrière, ou que cette dernière ne soit pas équipée d’une ceinture de sécurité.

Cette même banquette arrière peut être déjà occupée par d’autres enfants en dessous de dix ans. Cela nécessite alors de mettre le dernier à l’avant de l’automobile.

L’enfant peut également siéger à l’avant de la voiture à condition d’être installé sur un dos de la route dans un siège-auto homologué. N’oubliez pas également que dans ce scenario, l’airbag doit être désactivé. Le choix d’un siège auto compatible avec leur âge, taille, et poids est d’autant plus important.

Sanctions liées à la réglementation

En cas de contrôle routier, un enfant de moins de 10 ans ne remplit pas les conditions énoncées vous exposera à une amende.

Vous écoperez donc d’environ 135 euros. Cette amende sera assorti d’ un retrait de trois points sur votre permis de conduire. Si une telle infraction ne donne pas toujours lieu à une amende, la verbalisation est toujours de mise !

Peut on mettre un réhausseur à l’avant d’une voiture ?

Pour mettre un enfant à l’avant d’une voiture, l’enfant doit mesurer au moins 135 cm. Les réhausseurs permettent d’attacher la ceinture de sécurité sur un enfant ayant une taille moindre. Mais ils ne sont pas destinés à être installés à l’avant du véhicule.

Les dispositifs de retenue tels que les sièges-auto, les réhausseurs permettent une bonne sécurité puisque la ceinture sera placée à la bonne hauteur. Cela préservera votre progéniture des éventuels risques de blessures et autres chocs en cas d’accident. Mais ils doivent être installés à l’arrière du véhicule.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser