Conseils parents

Bébé ne dort pas la journée : que faire?

— 3 minutes de lecture
bébé-sommeil

bébé-sommeil

Qu’est ce qui empêche votre bébé de trouver le sommeil durant la journée ?

Si votre bébé n’arrive à trouver le sommeil en journée, les raisons peuvent s’avérer nombreuses. Entre micro-siestes et jour et nuit confondus, vous voilà dans de beaux draps. Vos cernes et vos nerfs à vifs n’arrangent pas les choses.

Pas de panique, vous êtes nombreux à passer par cette phase-là. Les difficultés que vous rencontrez sont des plus communes et ne sont, fort heureusement, qu’une phase temporaire. Plus de détails dans ce qui suit.

Ce qu’il faut savoir sur la durée de sommeil chez le bébé

Un nourrisson dort en moyenne 18 h par jour, divisées en plusieurs tranches de 4 h. Les phases d’endormissement s’enchaînent sous forme de plusieurs cycles combinant un sommeil tantôt calme et tantôt agité. Toutefois, la durée des cycles, comme les heures de sommeil en moyenne, varient significativement d’un bébé à un autre en fonction de son âge.

C’est une réalité : certains bébés nécessitent davantage de sommeil et de repos que d’autres. Le plus important, toutefois, est que bébé bénéficie d’un sommeil de qualité et qu’il puisse bien dormir afin de garantir son développement cérébral. Ce dernier permet par la suite la production des hormones et leur régulation, en plus de renforcer la mémoire et le système immunitaire.

Pourquoi votre bébé 2 mois ne dort pas beaucoup en journée ?

Si votre petit(e) protégé(e) ne semble pas plus fatigué que cela en plein jour, cela ne devrait, en principe, pas vous inquiéter. Néanmoins, nous vous exposons tout de même quelques raisons qui peuvent éventuellement donner lieu à des pistes et interprétations capables de vous aider.

  • Votre bébé ne dort pas car il a besoin d’un coup de pouce.
  • Votre bébé est constamment perturbé.
  • Vous ne couchez pas votre bébé au bon moment.
  • Vous ne respectez pas son rythme.

Effectivement, si votre bébé a du mal à s’endormir, il serait peut-être pertinent de prendre des mesures pour y remédier. Prenez par exemple l’habitude d’allonger votre petit dès l’apparition du moindre signe de fatigue pour mieux le stimuler.

Chantez lui une berceuse, donnez lui son doudou, veillez à ne pas trop l’exposer à la lumière, contrôlez l’humidité de la pièce. Apprenez en même temps à décoder le moindre signe de fatigue, que vous apprendrez à déceler au fur et à mesure.

Faites attention en même temps à ne pas trop le déranger pour éviter de le réveiller lors de certains moments cruciaux de son sommeil. L’une des clés du succès serait d’apprendre à tenir un bon rythme entre les promenades, les repas et les heures du coucher.

Vous l’habituerez ainsi à une hygiène de vie spécifique qui ne lui apportera que du bien. Enfin, il n’est pas à exclure que quelque chose puisse déranger votre enfant (coliques, dents, reflux gastriques ou autres). Au moindre doute, n’hésitez pas à consulter un pédiatre.