Chambre bébé

Comment repérer la fatigue chez l’enfant?

4 minutes de lecture
hans isaacson ZTTKn3BrDcg unsplash

La fatigue est commune à tous les êtres humains, quel que soit leur âge. Chez les enfants en particulier, les causes peuvent être multiples. Ce sont entre autres le rythme scolaire, le changement de saison, les infections ou encore des bouleversements psychologiques. Il est important de savoir reconnaître les signes de cet état pour vite régler le problème avec un traitement médicamenteux ou une meilleure hygiène de vie. Seulement, les manifestations peuvent varier. Lisez ceci pour en savoir un peu plus !

Déceler les signes de fatigue chez un enfant

La fatigue chez l’enfant se manifeste de diverses manières.

Les manifestations comportementales

Comme chez l’adulte, la fatigue chez l’enfant peut se manifester par un changement de comportement. Toutefois, ces manifestations varient encore d’un enfant à un autre. L’une des plus courantes est l’irritabilité. L’enfant fatigué aura tendance à être grincheux et à s’énerver facilement pour un rien. Ce qui généralement peut conduire à un comportement désagréable issu des difficultés qu’il a à se concentrer et au manque d’énergie dû à la fatigue. Tout ceci peut conduire l’enfant à faire des crises de colère fréquentes et à pleurer.

Néanmoins, d’autres enfants plus réservés peuvent, de leur côté, manifester un plus grand besoin d’attention, d’affection et de contact physique. Les enfants encore plus jeunes auront, eux, tendance à sucer le pouce ou la tétine et à réclamer constamment un objet ayant une grande valeur affective comme un doudou. À ces éléments, peuvent s’ajouter une hyperexcitation de l’enfant et un caractère plus impatient qu’habituellement.

Les expressions faciales

Il est assez simple d’identifier un enfant fatigué en observant ses expressions faciales.

En effet, un enfant fatigué aura beaucoup plus tendance à bâiller de façon répétée. Le bâillement est généralement accompagné d’un frottement des oreilles, du nez ou encore des yeux. Ces derniers peuvent avoir l’air quelque peu rouges ou larmoyants.

Vous pouvez également remarquer que les paupières de l’enfant sont lourdes, avec du mal à rester ouvertes. Parfois, l’enfant peut également avoir des cernes sous les yeux. La fatigue de l’enfant peut également se ressentir dans le regard qui devient vague et sans expression.

La baisse d’énergie

Un enfant fatigué ressent une grande baisse d’énergie. La fatigue impacte directement sa température corporelle. Ce qui cause un ralentissement de ses mouvements. Ses gestes deviennent généralement saccadés et parfois, lents. Tout ceci, rend l’enfant maladroit, avec plus de facilité à faire des chutes.

De même, le manque de concentration le pousse à ne pas finir les tâches commencées. Si l’enfant est scolarisé, il va adopter un comportement passif en classe. Il aura du mal à se mélanger à ses camarades et va préférer s’isoler. Cette baisse d’énergie peut même causer une chute des résultats scolaires.

De même, une fatigue extrême de l’enfant peut causer des maux de tête ou encore des douleurs au ventre. Tout ceci s’accompagne parfois de troubles du sommeil. Remarquer qu’un enfant a des nuits agitées et souvent courtes doit alerter sur une possible fatigue.

Dans ces moments-là, il cherche du réconfort auprès des parents. D’autres se réconfortent eux-mêmes en se balançant d’avant en arrière, en se recroquevillant sur lui-même ou en s’isolant.

Gérer la fatigue de l’enfant

En priorité, vous devez vous rassurer que la fatigue de l’enfant n’est qu’un état passager et pas une asthénie. Vous devez ensuite trouver la cause du problème. Celle-ci peut être liée à une maladie, à un surmenage intellectuel, au stress ou à un déséquilibre de son sommeil.

Généralement, il s’agit d’un problème lié à l’hygiène et au rythme de vie de l’enfant. Dans ce cas, il suffit de veiller à instaurer un nouveau rythme permettant d’établir l’équilibre entre les dépenses énergétiques de l’enfant et la durée de récupération.

Il faut associer à cette astuce une nouvelle hygiène de vie avec des activités permettant à l’enfant de se relaxer et des aliments équilibrés favorisant le bon fonctionnement de son cerveau. Consultez notre article dédié pour plus d’informations sur ce sujet.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.