Babyphone qui émet le moins d’ondes possibles

Le babyphone, c’est certainement l’invention du siècle qui rassure le plus les parents. Celle qui leur permet de garder un oeil sur bébé, sans avoir à être dans la même pièce que lui. De quoi souffler un peu. Et si on vous disait qu’en fait, le babyphone peut s’avérer dangereux, vous nous croyez ? Et pourtant, car le problème réside dans les ondes qui ont tout d’un danger pour bébé. Pour prendre toutes les précautions, on vous dit comment choisir un babyphone afin qu’il émette le moins d’ondes possible.

Pourquoi être vigilant ?

Dès sa naissance, le système nerveux de bébé est d’autant plus fragile. Il pourrait donc être altéré par les ondes, nocives, des babyphones. Il a justement été prouvé que le cerveau d’un nourrisson absorbait 60 % d’ondes en plus que celui d’un adulte. Autant dire que ça ne simplifie pas les choses. C’est ce risque qui pousse désormais les marques de puériculture a imaginer des modèles sécurisés.

Le problème, c’est que pour rediriger le son ou l’image, en fonction des modèles, d’un babyphone à l’autre, ce sont les ondes qui travaillent. C’est le problème actuel de tous les appareils sans fils.

Comment trouver le babyphone idéal ?

Pour trouver le babyphone le moins dangereux, il faut se référer aux fréquences. Comme il n’y a pas de fréquence imposée, les marques proposent des modèles aux fréquences qui oscillent entre 40 MHz à 2400 MHz. Préférez-vous orienter vers des fréquences très basses, qui ne dépassent pas les 900/1000 MHz grand maximum.

Vous pouvez aussi surveiller le déclenchement automatique. Certains modèles sont équipés de la reconnaissance sonore, ce qui permet à l’appareil de ne s’allumer qu’à ce moment. Forcément, cette initiative limite la propagation des ondes dangereuses pour bébé. À vous cependant de décider quel niveau sonore vous parait important pour lancer le déclenchement.

⇨ Les babyphones analogiques

Les marques de babyphone comme Babymoov, l’une des plus connues, proposent justement ces technologies au sein de leurs appareils de qualité. Les écoutes bébé dits « analogiques » sont les modèles qui proposent les fréquences les moins élevées et par conséquent, les moins dangereuses, avec 33 fois moins d’ondes que leurs concurrents. Ils proposent une technologie SDIPS qui permet automatiquement au babyphone de choisir un canal sans interférences. Cependant, il reste tout de même difficile de calculer la fréquence émise par les appareils.

⇨ Les babyphones numériques

Pour eux, le son est plus net et permet d’entendre la voix sans interférences. Ces modèles sont souvent équipés d’une caméra pour surveiller bébé en toute discrétion. En prime, le réglage des canaux est d’autant plus simple ce qui vous évitera de vous retrouver avec les bruits du bébé du voisin, comme cela peut se produire avec un modèle analogique.

Où placer le babyphone ?

Autre point important qui pourrait limiter l’importance des ondes pour le maintien de la bonne santé de bébé : le placement de l’appareil. Celui-ci doit être placé le plus loin possible de la tête de bébé, véritable éponge à ondes. Le mieux est donc situer l’écoute bébé entre 1 et 3 mètres du berceau.

Penser également toujours à éteindre les appareils que vous n’utilisez pas dans le but de réduire les ondes au maximum. Dans le même registre, le wifi ou la connexion de votre téléphone génèrent autant d’ondes, si ce n’est plus et offrent le même danger. Là encore, il est conseillé de couper les connexions internet pendant la nuit afin de réduire le risque.

Babyphone qui émet le moins d’ondes possibles
5 (100%) 1 vote[s]