Allaitement ou Biberon, que choisir ?

Entre allaitement et biberon, votre cœur balance ? C’est bien normal ! Outre les recommandations médicales, les expériences et les conseils d’autres parents, il devient difficile de faire un choix personnel. Pas de panique, l’un comme l’autre sont très bons et ne présentent pas de risque. Revenons ensemble sur les différentes afin de vous aider à vous décider une bonne fois pour toute. Mais quoiqu’il en soit, ce choix ne regarde que vous, vos attentes et vos envies.

L’allaitement

Osmose, bonheur, échange intense… Lors de l’allaitement, le lien mère-enfant est renforcé comme jamais ce qui en fait l’un des avantages les plus importants. Voici les pour et les contre relevés face à cette technique d’alimentation pour l’enfant.

⇨ Un lait naturellement fait pour l’enfant

Forcément, il y a des Pour et des Contre pour chacun de ces deux modes alimentaires. En revanche, tous les professionnels de santé ne cesseront de clamer l’avantage de l’allaitement. D’après l’OMS -Organisation Mondiale de la Santé-, le lait maternel est important au bon fonctionnement vital de l’enfant et dispose de tous les nutriments essentiels à la croissance du petit. Cette dernière recommande l’allaitement pour tous les nourrissons, et ce, jusqu’à 1 an, voire 2.

⇨ Une osmose totale

Ce mode d’alimentation rapproche forcément plus l’enfant de la mère, du fait qu’ils vivent un corps à corps intense et un échange très important. Le petit ressent toutes les émotions de la mère pendant ce moment, qu’ils soient positifs ou négatifs d’ailleurs. En bref, le sein n’a pas seulement un rôle nourricier, c’est bien au-delà de ça. Beaucoup de mères qui se sont pliées aux deux alimentations le disent : le rôle maternel est plus rassurant lorsqu’on allaite et développe un instinct maternel hors normes.

⇨ Un aspect financier avantageux

Qui dit allaitement, dit sein. Ce qui sous-entend qu’il n’y a pas besoin d’acheter de biberon, de chauffe-biberon, de stérilisateur, de lait en poudre… À terme, il s’agit tout de même d’une forte économie, même si les biberons finiront par arriver tôt ou tard.

⇨ Les déplacements

À l’inverse des parents qui se sont décidés pour le biberon, ici, pas besoin de se déplacer avec tout l’attirail. Le lait maternel tété directement au sein est immédiatement prêt, pas besoin de le préparer, de le réchauffer… Un gain de temps assuré.

Les Contre

⇨ Un sevrage parfois difficile

Sevrer bébé n’est pas chose aisée ! Il faut parfois s’y prendre à plusieurs fois afin de lui faire passer le message et commencer à lui faire accepter le biberon. Le conseil c’est de laisser papa faire, d’en profiter pour prendre un peu l’air et sortir de la pièce afin que bébé ne réclame pas le sein en votre présence.

Faites cependant attention à bien surveiller l’avancement du travail, ne serait-ce que par rapport au débit entre le sein et le biberon. Le mieux étant de penser à l’allaitement mixte dès le début afin d’habituer bébé aux tétines le plus tôt possible.

⇨ Des tétées fréquentes

Que vous soyez en voiture, dans le métro, dans la rue… si bébé a faim, il vous le fera comprendre très rapidement que vous le vouliez ou non. Alors, si certaines mamans ont réussi à se faire à l’idée d’allaiter en public sous le regard de curieux inquisiteurs, d’autres ont encore du mal à passer ce cap, bloquées par le jugement. Car il faut bien avouer que l’allaitement, même s’il s’agit de la chose la plus naturelle au monde, reste tabou en public.

⇨ Des douleurs

Les seins et plus particulièrement les mamelons sont en première ligne ! Généralement, il est possible de les calmer, soit en changeant de position lors de l’allaitement (certaines sont plus conseillées et confortables que d’autres), soit en massant et en vidant vos seins sous l’eau chaude de la douche. Les canaux obstrués peuvent également très gênants, il faut donc rester vigilante et savoir écouter son corps.

D’autres femmes déclarent aussi avoir mal au dos ou aux bras lors des tétées. Cela est dû à une mauvaise installation pendant que le petit tète le sein. Dans ce cas, il est primordial de revoir la position afin de ne pas laisser trainer les douleurs trop longtemps.

⇨ L’exclusivité maternelle

On ne va pas vous faire un dessin, vous l’avez compris, seule maman peut nourrir bébé au sein. Ce qui peut parfois décevoir les papas qui souhaiteraient eux aussi mettre la main à la pâte. Il est dans ce cas possible de lui déléguer le travail du repas en tirant son lait au préalable à l’aide d’un tire-lait. Ce n’est pas la chose la plus agréable, mais c’est en revanche très pratique pour prévoir du lait en avance au cas où vous devriez vous absenter, car cela finira par arriver.

⇨ Un processus stressant

Lors des premières tétées, il n’est pas forcément évident de savoir comment s’y prendre, de trouver la bonne position, celle qui sera confortable pour la mère ET pour l’enfant. Un processus qui peut stresser la maman et faire baisser sa lactation malgré elle.

Le biberon

Un biberon c’est facile, c’est rapide; enfin… pas aux yeux de tout le monde. Voici les pour et les contre mis en évidence en ce qui concerne le bib’.

Les Pour

⇨ Se libérer des contraintes

Le biberon permet d’ouvrir le repas à d’autres personnes que la mère. Le père peut justement prendre le relai et l’enfant peut même être laissé à un proche le temps d’une sortie, d’un petit weekend en amoureux idéal pour souffler et se reposer.

⇨ Un suivi régulier

À l’inverse du sein pour qui on peut difficilement faire remonter la quantité ingérée, le biberon, lui, est très précis à ce sujet. Il est donc possible de suivre très facilement les évolutions et besoins de bébé.

⇨ Une belle poitrine

Forcément, si bébé ne s’approche pas de vos seins, alors on ne voit aucun risque que ceux-ci deviennent douloureux ou s’affaissent. La critique semble idiote, pourtant beaucoup de femmes ont peur que cette partie du corps subisse trop de dégâts. Allez savoir, cela fait tout de même partie de l’un des symboles de féminité que revendiquent les femmes.

Les Contre

⇨ Une préparation un peu longue

Préparer, mélanger, chauffer… Oui forcément, cela prend un peu plus de temps que d’allaiter, mais après tout, papa aussi à le droit de s’y mettre. Contrairement à l’allaitement dont l’exclusivité ne revient qu’à maman.

⇨ Le prix

Le chauffe-biberon, les biberons, le lait en poudre et on en passe. À terme, l’addition peut être salée, c’est évident, et faire peur à bien des parents. D’autant qu’à cela se rajoute l’achat des couches, du mobilier, des vêtements…

⇨ Le lait en poudre

Ce n’est certes, pas du lait maternel et c’est ce qui pose problème au premier abord. Pourtant, ce lait a été étudié pour apporter les mêmes nutriments nécessaires à la croissance des bébés.

Allaitement ou Biberon, que choisir ?
5 (100%) 1 vote[s]
Praesent id, in amet, consectetur commodo Aenean ut ante. ultricies